Evaluez-vous!



Le Déficit Androgénique Lié à l'Age DALA

 A l’instar de la ménopause chez la femme, l’andropause a des conséquences sur la sexualité des hommes. Au terme d’« andropause », on préférera d’ailleurs le terme « Déficit Androgénique Lié à l’Age » ou plutôt son acronyme D.A.L.A. Avec l’âge on assiste à une baisse de la production de testostérone d’origine testiculaire. D.A.L.A. survient généralement après 50 ans chez l’homme pour s’installer de façon progressive. Contrairement à la ménopause qui s’installe de manière définitive avec un effondrement de la sécrétion hormonale ovarienne chez toutes les femmes, chez l’homme il ne s’agit que d’une baisse plus ou moins importante est très variable d’un individu à l’autre. 

Dans la sphère sexuelle la baisse de la production de testostérone agit sur la libido, les érections et la prostate. Le D.A.L.A. concerne 20 % des hommes après 60 ans et plus de 80 % après 80 ans. La baisse de la testostérone a d’autres conséquences comme la fonte de la masse musculaire et une diminution de la pilosité, trouble du métabolisme des lipides (augmentation du cholestérol LDL), anomalies de fixation du calcium dans l’os avec l’ostéoporose, des troubles de l’humeur et peut causer un fort sentiment de fatigue.

Troubles sexuels liés au D.A.L.A.

On assiste tout d’abord à une diminution des fantasmes et une altération de toutes les phases du rapport sexuel. L’érection tarde ainsi à venir et nécessite des stimuli plus importants. L’orgasme devient plus court, moins intense et l’expulsion de sperme moins importante. Très souvent il existe aussi une disparition quasi complète des érections réflexes nocturnes et matinales. En revanche la qualité du sperme et sa capacité fertilisante ne sont que légèrement diminuées.

Diagnostic de D.A.L.A.

Si le diagnostic de la ménopause est clinique, le diagnostic de D.A.L.A. nécessite le dosage de testostérone (ses différentes formes).

Afin d’orienter le diagnostic clinique Morley a développé un questionnaire destiné à sélectionner les sujets susceptibles de souffrir d’un déficit en hormones mâles le questionnaire ADAM.

Liens